8 janvier 2009

Dans l'avenir, le bois de chauffe sera distribué par les conduites de gaz

Communiqués de presse Energie et environnement Énergies renouvelables

Des chercheurs de l'Institut Paul Scherrer se sont vu décerner le Watt d'Or 2009 pour un procédé permettant de produire du gaz naturel à partir du bois.

Un procédé que les chercheurs de l'Institut Paul Scherrer (PSI) ont développé avec des collègues de la ­Technische Universität de Vienne, permet de transformer le bois en gaz naturel synthétique qui pourra être injecté dans le réseau public de distribution de gaz. Ainsi, l'énergie du bois sera disponible pour générer l'électricité dans les centrales thermiques ou comme carburant destiné aux véhicules. De même, une source d'énergie très écologique est mise en œuvre, la gazéification du bois ayant un bilan neutre en CO2. Le procédé a été expérimenté à l'échelle technique sur une installation pilote à Güssing en Autriche. C'est en décembre que l'installation a fourni pour la première fois du méthane, l'un des composants de base du gaz naturel. Le 8 janvier, les chercheurs du PSI impliqués ont vu leur travail récompensé en recevant le Watt d'Or 2009 dans la catégorie Technologies énergétiques de l'Office Fédéral de l'énergie OFEN.

Energie écologique

Jusqu'à présent, le bois est une source d'énergie principalement utilisée pour le chauffage bien que les besoins en énergie de chauffage diminuent et que la combustion du bois génère de la poussière fine, dangereuse pour la santé. De même, la production d'énergie à partir du bois présente l'avantage d'avoir un bilan neutre en CO2 les arbres, pendant leur croissance, fixant le CO2. La production de gaz à partir du bois permet de profiter des avantages de l'énergie du bois et d‘éviter les inconvénients : on obtient une énergie ayant un bilan neutre en CO2, une combustion propre et utilisable pour les objectifs les plus divers. La Suisse dispose de suffisamment de bois énergétique pour couvrir un certain pourcentage de ses besoins en énergie.

Du gaz naturel produit à partir du bois

Un procédé développé par les chercheurs de l'Institut Paul Scherrer (PSI) et de la Technische Universität de Vienne permet d'utiliser le gaz du bois sans coûts supplémentaires partout où un approvisionnement habituel en gaz existe: les foyers domestiques, les centrales thermiques au gaz ou les véhicules fonctionnant au gaz naturel. La particularité du procédé réside dans la production de méthane, composant principal du gaz naturel, à la différence des procédés préalablement utilisés et dans sa possibilité d'être injecté sans problème dans les conduites de gaz. Deux phases sont nécessaires: la première consiste à générer un mélange de gaz combustible qui pourtant ne convient pas aux conduites de gaz. Ce n'est que dans la deuxième phase, mise au point par les chercheurs de l'Institut Paul Scherrer que ce gaz est transformé en méthane à l'aide d'un procédé catalytique.

De la science à l'application

Le processus de production de gaz naturel de synthèse a été expérimenté dans une installation pilote à Güssing en Autriche, installation qui a produit pour la première fois du méthane en décembre 2008. Grâce à l'installation récemment créée à Güssing, nous avons pu montrer que le procédé de méthanisation catalytique mis au point dans le laboratoire fonctionne au niveau technique déclare Samuel Stucki, directeur du Laboratoire d'énergétique et des cycles de matières au PSI. Ainsi, la faisabilité de la production de gaz naturel synthétique a été internationalement prouvée pour la première fois et cette technologie est applicable dans la pratique l'industrielle. CTU Conzepte Technik Umwelt AG, entreprise de Winterthur, est responsable de la réalisation technique du procédé du PSI mais aussi de sa commercialisation. Autre partenaire, la société autrichienne Repotec Umwelttechnik a également participé au projet.

Recherche distinguée

Les chercheurs du PSI ont obtenu pour leur travail le Watt d'Or une distinction pour des réalisations d'exception dans le domaine énergétique dans la catégorie technologies énergétiques. Cette distinction fut accordée le 8 janvier 2009 lors de la manifestation du nouvel an de l'Office Fédéral de l'énergie OFEN.

L'installation pilote de Güssing a été subventionnée par des fonds de Swisselectric Research (Subvention de l'organisation des entreprises du réseau d'interconnexion suisse d'électricité Swisselectric), de l'Union européenne (Projet Bio-SNG) et de l'Etat autrichien.
Sur l'Institut Paul Scherrer
L'Institut Paul Scherrer développe, construit et exploite de grandes installations de recherche complexes et les met à la disposition de la communauté internationale des chercheurs. Les recherches phares de l'Institut sont la recherche dans le domaine des corps solides et de la science des matériaux, de la physique des particules élémentaires, de la biologie et de la médecine, de l'énergie et de l'environnement. Avec 1300 collaborateurs et un budget annuel d'environ 260 millions de CHF, le PSI est l'institut de recherche le plus important de Suisse.

Contact

Dr. Samuel Stucki, Laboratoire d'énergétique et des cycles de matières, Paul Scherrer Institut, CH-5232 Villigen
Tél. : +41 56 310 41 54; samuel.stucki@psi.ch

Dr. Serge Biollaz, Laboratoire d'énergétique et des cycles de matières, Paul Scherrer Institut, CH-5232 Villigen
Tél. : +41 56 310 29 23; serge.biollaz@psi.ch

Alfred Waser, Transfert de technologie, Directeur du projet "Bois méthane" Paul Scherrer Institut, CH-5232 Villigen
Tél. : +41 56 310 52 40; alfred.waser@psi.ch

Information complémentaire

Démonstration de la production de 1 MW de gaz naturel de synthèse à partir du bois, à l'usine de biomasse de Güssing. Télecharger l'information supplémentaire pour la presse

Le point sur l'énergie Nr.16 (04/2004): Le bois – un agent énergétique multiforme Télecharger
Images de presse

Cliquer sur l'icone de téléchargement pour télécharger la version de haute résolution.